Overblog
Follow this blog Administration + Create my blog

The Lucifer Rebellion

The Lucifer Rebellion

An article by John Crawford

 August 2008.

PREFACE

Darkness can also be defined as when a being is separated from God or from Source. It does not have full access to the energy that the Divine is supplying to the soul itself. When a being does not have that full access it strives to receive or get that energy from some other source. This is often from other beings that have souls and/or from other beings within the structure that it inhabits. When it does that it is causing a greater separation from source and allowing darkness to be within it or a cloud or a veil from source.

Darkness or the term darkness is more a description of a symptom than a diagnosis. If a being is separated from source it means that it is not receiving all of the light that is its by right. The absence of that light from creator source is what we describe as darkness or the lack of light from Source or from God.

Since the initial impulse that led to the growth of a “dark force” originated in the primary creation process, one could simply say that there are two types of “Light” – a “false Light” (the dark) and the “true Light” of original Source Creation.

 

***

 

Darkness and the Lucifer Rebellion or the Light Rebellion

 

The Lucifer Rebellion is, was, has always been that a being, any being believes in or places a god before the One God. They believe that it is possible to exist without the Light from their source therefore it is “The Light Rebellion” or “The Lucifer Rebellion”. They do not understand that it is necessary to be connected to Source to have Light to exist at all and they place another god before The One God. That other god is their own self. They believe that they have the ability to create Light without being connected to the source. From this comes the confusion, the misunderstanding and the desire to have Light and the attempting to grasp light from any available source as they have cut themselves off or reduced the amount of light from their one source or the source that created them.

In the Lucifer Rebellion, Lucifer or Light has been personified as a being outside of ourselves because of our inability to accept responsibility for our actions of denying Source or from separating ourselves from source. In truth Lucifer is not an ensouled being as we have personified him/it. It is our own personification or projection of our rejection of source. There have been beings in the past that have taken on the role of Lucifer or seen themselves as Lucifer because of the depth of their rebellion. The most notable of which are some of the demons (or soulless ones) that once existed or from others that had so completely denied source that they were almost completely cut off from source and only had light by feeding off of other beings, other souls.

To understand and to free ourselves from this we must take on the responsibilities for ourselves and the responsibility for our separating ourselves from source. It is understood that we have been in the grip of forces or powers very, very powerful that tricked us and caused us to believe that we were separated from source. But, we cannot lay all of the blame on them if we are to truly be free. We must take the responsibility for our separations unto ourselves so that we can take the responsibility of connecting to source for ourselves.

***

 

Ramifications of the “Lucifer Rebellion” Now

 

The “Lucifer Rebellion” has been an ongoing problem in most if not all Creation Structures. The Structure that we are in has been one of the most difficult and far ranging ‘problem’ that has existed. It is because of this that we are in the greatest process of restructuring that has ever occurred since the beginning of ‘The Creation Process’. We were separated from source partially by our own decisions and actions but primarily because of the actions of beings of a grand scale that bought into the belief that they could separate themselves from Source and become a source unto themselves. Because they separated themselves from source they reduced the Light or energy of existence that flows from Source. Lacking this Light they began to find other ways to gain Light. The easiest way was to find other beings and systematically drain their energy or Light. In doing this they began the process whereby the enslaved beings had less Light with which to exist and they began to lose their full connection to Source and Light. Having this reduced energy they began to see themselves as separate from Source or God. This was the “Lucifer Rebellion” born on a grand scale.

The vast majority of these grand beings that started or participated in the grand Lucifer Rebellion in this sector have been dealt with; with and sometimes without their cooperation. What this has left behind is a host of beings that they had converted and recreated in a lesser image of themselves. These beings have been so depleted of Light that they have little connection to Source and to the Light that flows from it. Lacking this they see themselves as separate and lacking in Light. They have so lost the connection that the only way that they see to obtain light is to drain it from other ensouled beings.

These beings do not know how to reconnect to source and are still causing great difficulty in the world and sector around us. So far, plans to bring them back into the Light have failed. With the greater beings, they still remembered their original connection to Source and were willing to again go back into the Light. With the lesser beings, they have been so cut off and separated from source that they do not remember this connection and to them surrender looks like death.

This can be said of many on the Earth at this time. We have been so cut off from source that to surrender to that connection can look like death to us. Our separation has not been as great or as grave as the one that the ‘Dark’ beings have been suffering through, but it can be just as traumatic for us to surrender ourselves to the process of the return to Light. It is because of this that the plans for returning us to Light have been so difficult and in many incidences failed. When looking at our light bodies and light filaments it can be seen that our core essence or filament has been so drained that the light within it is but a small trickle compared to what it should be. This brings up the problem of returning the light to the Light Body and Filament. To just return that light would be extremely traumatic to the individual. This is true of the best connected of us. To the ones that have been drained to almost non existence the change would be overwhelming and they would not be able to survive the change much less welcome it.

Coming back to the ‘Dark’ beings. Most of these were light warriors of very high order that came in to this sector to return it to Light. They were overwhelmed and remade into dark beings by the greater beings that participated in the ‘Grand Lucifer Rebellion’ of this sector. They were made servants to provide Light by taking it from lesser beings and transferring most of the energy to the fallen ones. Now that the fallen ones are gone it is just that these ‘Dark’ beings be returned to the light as well. They must be included in the plans and processes of the return to light by all of the ensouled beings. These two problems, how to return light to the depleted souls and how to return the ‘dark’ ones back to the light has been the greatest stumbling block to all of the plans to completely return this sector to Light. This includes the current plan. This plan has the greatest possibilities of success but it has to be implemented in such a way so as to not destroy many of those we wish to save.

 

See comments

JUST LISTEN

See comments

QUESTION

QUESTION

Si on vous donnait la possibilité d’être libre de toute forme de souffrance et de limitation physique et émotionnelle, d’être capable de connaître tout ce que vous voulez, de vivre dans un état de vérité, d'amour et de beauté, d’explorer la nature de l’existence, d’apprendre comment créer de nouveaux environnements et de le faire en communauté avec autrui et d’être en relation consciente directe avec les royaumes supérieurs de la conscience… est-ce que vous choisiriez cela plutôt que votre situation de vie et point de vue actuels ?

 

A.K.

See comments

ENCORE UN PEU D'HISTOIRE

Texte de Alex Kochkin

en traduction française

ENCORE UN PEU D'HISTOIRE

Juillet 2013

 

Un des plus grands « problèmes humains » est une incapacité apparemment inhérente à penser, raisonner, évoluer par des processus cognitifs. Il y a toujours eu tout au long de l’histoire humaine connue depuis les temps les plus anciens jusqu’à nos jours quelques rares individus qui ont exploré, développé et partagé leurs nouvelles découvertes. Mais dans l’ensemble la grande majorité des humains manifestaient toujours un niveau très bas de conscience sociale et spirituelle. Ce problème existait avant la fluorisation de l'eau et les nourritures toxiques, avant tous ces gadgets électroniques branchés sur la tête des gens et avant la prolifération de pollution électromagnétique.

 

Pour ce qui est des « innovations », celles qui sont acceptées et prennent effet ce sont les innovations bassement matérielles qui ne font que renforcer l’expérience de densité matérielle dans un contexte de paradigme de conflit/dualité et d’agrandissement de l’ego et de la personnalité. Celles-ci ne conduisent pas à une évolution spirituelle.

 

Bien sûr, il existe de rares moments de partage de beauté sublime que l’on a vue et appréciée, mais cela ne fait pas partie de l’expérience humaine collective partagée, c’est quelque chose que l’on ne trouve que dans des contextes restreints où l’on apprécie de telles expressions quand elles se produisent.

 

L’expérience humaine partagée est depuis longtemps dominée et embourbée dans des conflits de dualité et dans la nécessité de survie physique de l’individu et sa tribu sociale ainsi que des gènes de l’espèce. Comprendre comment on en est arrivé là nécessite de revoir les origines de l’Ombre, la chute de la conscience spirituelle dans le royaume de l’Ombre, les origines de l’espèce humaine actuelle et l’histoire du peuplement de cette planète par des corps de densité 3D.

 

Le 20ème siècle fut dominé par des guerres et des crises économiques. Les intervalles entre les principales guerres et crises furent des périodes où l’on érigea une plus grande capacité de faire la guerre dans le but d’un contrôle mondial et où eurent lieu des opérations militaires de moindre envergure. Toute la période qui conduisit au 20ème siècle fut dominée par la guerre, l’économie et la technologie militaire. Après la 2ème guerre mondiale, il y eut la guerre de Corée (qui ne fut jamais officiellement terminée) et la guerre du Vietnam, et d’innombrables « guerres secrètes » partout dans le monde pour contrôler le sort des nations. Pendant les trois dernières décennies un état de guerre permanent est devenu la norme et avec lui le déploiement de conditions pour mettre en place un « état policier » mondial avec une montée en puissance militaire massive et des systèmes de contrôle sociaux de haute technologie qui vont bien au-delà de ce qui fut développé durant le 20ème siècle.

 

Comme pour de la plupart des guerres, les humains continuent de se joindre volontairement aux combats quelque soit l’ennemi qui leur est présenté par ceux qui sont responsables de la fabrication et gestion de ces guerres.

 

Même avant qu’il y ait une élite humaine au pouvoir avec des lignées communes sous un ensemble commun de chefs suprêmes de l’Obscurité, les humains étaient en guerre des siècles durant, même durant l’époque du Néolithique. Bien sûr le rythme de ces guerres était plus lent que la vitesse d’un missile nucléaire ou que des armes à énergie dirigée, mais la dynamique de base est la même. Mettons de côté cet ancien héritage et regardons les siècles récents.

 

Les Forces obscures et leurs agents humains virent dans les Etats-Unis une possibilité d’en faire une « étoile de mort » basée sur Terre – terme emprunté au film « La Guerre des Etoiles ». Ils en firent leur « base d’opération » préférée d’où ils pourraient poursuivre les étapes finales de leur contrôle politique et économique sur toute la planète et ses populations. Une fois la domination mondiale suffisamment garantie, la planète deviendrait à son tour un camp de base pour projeter cette puissance obscure vers d’autres planètes et les étoiles au-delà. Nous sommes actuellement dans une phase de fin catastrophique de civilisation comprenant une destruction sociale et planétaire effroyable en provenance d’humains et « d’énergies de l’espace ».

 

Durant la période initiale de colonisation et d’anéantissement des populations indigènes, le processus colonisateur européen visant à étendre un réseau de pouvoir mondial était déjà bien entamé. Il finirait par rivaliser avec l’Empire romain et l’antique Atlantis. Partout où ils allèrent, les colonisateurs conquirent par les mensonges, le vol, la corruption locale et le pouvoir militaire.

 

Une fois que le pouvoir colonial colonise et pille la richesse matérielle et le labeur de ceux qui sont incapables de se défendre, un autre pouvoir colonial prend le pillage et la richesse du précédent pouvoir dans un processus inexorable de consolidation et centralisation du pouvoir par une petite élite qui ne partage que ce qui est nécessaire pour acheter la loyauté des nombreuses couches de laquais.

 

Finalement la corruption de presque tous les humains est achevée avec plusieurs milliards d’humains croyant « normales » des choses semblables : l’exploitation d’autrui pour accumuler de la richesse, le consumérisme, le prestige, le nationalisme et bien sûr l’acceptation de la pulsion inconsciente de survie et de perpétuation de tout cela par la reproduction biologique.

 

Au niveau collectif il y a eu depuis longtemps la notion de suprématie des humains, en soi, sur tout ce qui comprend la « création terrestre ». Ce mème de contrôle de l’Ombre a été renforcé par les religions de même que par les non-religieux qui font la promotion du paradigme de l’Ombre, parfois ouvertement représenté comme étant celui de Lucifer et qui figure aujourd’hui vaguement sous l’étiquette « souveraineté humaine ».

 

La génération actuelle d’adultes est essentiellement issue de la génération des baby-boomers d’après la 2ème guerre mondiale et les membres plus âgés de la « génération X ». Les baby-boomers comprenaient une petite mais significative partie de gens qui étaient contre toutes les guerres, qui rejetaient les valeurs et les croyances d’une génération de parents croulants et qui rejetaient l’autorité de l’État.

 

Il y avait beaucoup de variations et bifurcations dans ces groupes, mais il n’y avait pas de portion significative d’aucune fraction ayant trouvé une voie conduisant à la vraie connaissance spirituelle.

 

Les tentatives pour introduire diverses corrections « douces» par de nouveaux modèles sociaux, politiques ou spirituels n’ont pas réussi à prendre effet. Aujourd’hui l’humanité est en train de glisser rapidement au bord d’un abime d’où il n’est pas possible de revenir ou d’être récupéré. La petite fraction d’humains qui ne sont que maintenant dans un processus d’éveil aux possibilités d’une existence spirituelle se retrouvent apparemment coincée dans le « bourbier des masses ».

 

Avec l’étroitesse d’esprit inculquée sur d’innombrables générations et les faux idéaux implantés pour fournir partout un élan continuel pour la société humaine, il n’est pas étonnant qu’il n’ait pas été possible d’introduire quelque chose qui soit en-dehors du royaume de la dualité et du conflit. Ceux qui auraient pu être des “leaders de lumière” furent soit éliminés directement par l’Ombre et/ou se prirent tellement au jeu de leur importance personnelle qu’ils furent incapables d’embrasser ce qui dépassait le cadre de leur petite « boîte » personnelle.

 

« Les énergies de correction » représentent une des solutions pour dissoudre les liens qui telle une fosse de bitume emprisonnent la véritable lumière dans une matrice humaine. Chaque soi qui s’éveille à sa véritable nature doit aussi s’efforcer de développer et maintenir un état vibratoire le plus élevé possible et ne pas se laisser retenir par les tendances par défaut des humains à qui il manque la capacité de détachement, de discernement et d’aspiration spirituelle.

 

C’est cette séparation de la vraie Lumière d’une matrice de réalité fortement compromise qui est la plus grande préoccupation. Vous n’avez pas à vous soucier de ce qu’il faut faire de la « matrice » et ses résidents, ce n’est pas de votre ressort. Ce qui est important c’est ce que vous aillez appris les leçons de ce royaume pour le développement ultérieur de votre être plus vaste et de cette création. Une fois les leçons apprises, les détails de « l’histoire humaine » sont sans grande importance et vont en grande partie s’estomper de toute mémoire pour disparaitre dans les plus obscures de toutes les « archives cosmiques ».

 

See comments

LA QUESTION HUMAINE

LA QUESTION HUMAINE

Texte d'Alex Kochkin

traduction française

LA QUESTION HUMAINE

2013

Pour ceux qui se concentrent sur l’évolution spirituelle, la “question” humaine concerne la viabilité des humains sur Terre en tant que véhicules d’évolution  pour des êtres spirituels.

 

Cet essai accompagne celui intitulé “La Reine de la Machine” car il existe une influence directe des forces qui sous-tendent la “biologie” sur la conscience spirituelle.

 

Introduction

Les « humains modernes » ont débuté en tant qu’animaux tribaux sociaux avec une capacité d’égocentrisme. La programmation sociale a fait que les humains sont devenus des animaux égocentriques tribaux sociaux, sauf très rares exceptions. Ce sont les descripteurs les plus concis que je puisse offrir.

Sans la présence ou implication d’une « intelligence spirituelle », le réceptacle humain serait simplement un animal conscient de lui-même avec des tendances particulières et des variations dans l’apparence physique – comme d’autres formes de vie plus complexes sur Terre aujourd’hui.

Dans l’ensemble, l’état biophysique des humains reflète une sphère déchue – dans le sens qu’il est gouverné par des impulsions dérangées spirituellement et opère à la fois en mode omni-prédateur et omni-parasite entre humains et sur tout l’environnement planétaire.

La nature même du corps humain, les besoins de son entretien et ses impulsions de base sont intrinsèquement contraignantes pour des intelligences spirituelles.

Poussé par la nécessité d’avoir de la nourriture physique, de l’eau, de l’air, le corps humain absorbe une multitude de substances et organismes qui tous nécessitent de « l’énergie » pour les transformer. Alors qu’il y a des énergies plus subtiles s’occupant de maintenir les modèles cellulaires, « le mental des cellules » a été habitué à des formes plus grossières d’énergie, dérivées de la décomposition chimique de matériaux bruts végétaux et animaux en une multitude de substances spécifiques plus adaptées à l’assimilation par les cellules du corps.

Parmi cette absorption de substances matérielles il y a des macro et microorganismes parasitaires et prédateurs qui nécessitent un surplus de dépense d’énergie pour les contrer. Comme pour tout animal, la matière brute est convertie en diverses formes de matériaux bruts et d’énergie pour le corps. Les déchets sont expulsés principalement par le tube digestif, la peau et les poumons. Comme pour la plupart des animaux, il y a une impulsion programmée à se reproduire ou alors faire face à l’extinction génétique. Ceci est renforcé chez le soi humain au travers de divers mèmes sociaux.

En tant qu’organisme animal, la forme humaine est sujette aux diverses influences d’un environnement qui fonctionne de manière corrompue (la « nature »). Cela est en soi un « problème spirituel » dans le sens qu’il est fondé sur et perpétue la consommation, le parasitisme, la prédation et la décomposition.

Il serait bon de garder à l’esprit que « l’humain » de la Terre 3D n’est qu’un paradigme de densité de création permettant à des êtres spirituels d’étudier et d’apprendre à travers cette expérience.

Tout ceci devient un problème spirituel majeur quand des êtres spirituels foncièrement naïfs ne se contentent pas d’une simple « visite » d’étude et d’apprentissage mais arrivent ici finalement « en masse », fascinés et accros à une foule de stimuli sensoriels et émotionnels qu’un tel environnement produit. Quand on prend en compte les effets des forces anti-création de l’Ombre, on arrive à un sérieux problème spirituel qui est particulièrement grave.

***

Les histoires « d’anges déchus », d’extra-terrestres, etc. qui ont produit la génétique humaine, etc. ne sont qu’une partie de tout l’ensemble. Dans la mesure où ces histoires sont basées sur des faits, ce ne sont que des descriptions qui sont le résultat annexe d’une conscience humaine limitée et ancrée dans une réalité déformée.

L’histoire principale c’est celle d’intelligences spirituelles entrant dans une forme humaine, pour faire l’expérience d’être « acteurs d’une pièce de théâtre » dans le décor très matériel de la Terre. Ceci a eu sa propre influence sur ce qui fut fait avec la génétique humaine. Durant des millions d’années, la séparation entre l’aspect projeté d’un être de niveau supérieur et son niveau humain s’accrut. Cette séparation croissante est autant le résultat des interférences de la Force obscure que de l’érosion ou dispersion de l’intelligence spirituelle de l’être du niveau supérieur.

Au bout d’un certain temps, il devint quasiment impossible de conserver le moindre souvenir spirituel, une fois entré dans la forme humaine 3D ; c’était devenu une sorte d’état accéléré de démence. Maintenant la tendance est inversée. Ceux qui sont liés à la véritable Lumière sont en train de le savoir, ceux qui sont liés à l’Ombre sont aussi en train de le savoir. La vérité est pour la plupart accablante, même parfois terrifiante.

***

Jusqu’à présent il y avait une relation entre les êtres de niveau supérieur et la formation d’un soi humain – elle n’était généralement pas saine ni très productive pour tous les niveaux concernés. Ceci est en train de changer du fait de l’influence des « énergies de correction » et la pression exercée au niveau des sois humains spiritualisés.

Une des raisons sous-jacentes de ce problème continuel se trouve dans le processus de création qui donna naissance à des êtres individualisés et autres de niveau supérieur.

Dans les sphères déchues de la dualité et du conflit cela a été un très sérieux problème car les êtres de niveau supérieur cherchèrent à explorer et s’individualiser dans des niveaux inférieurs de densité. Une partie du problème réside dans le fait qu’il n’y avait pas de renforcement adéquat de la connexion avec l’Unité supérieure alors que les niveaux inférieurs étaient sondés. Pour utiliser une analogie simpliste, plus on descend le long d’une corde, plus elle doit être solide pour pouvoir vous ramener en haut.

Pourquoi tant d’êtres de niveaux supérieurs sont-ils restés coincés dans les cycles de réincarnations humaines terrestres, projetant des parties d’eux-mêmes, tels des joueurs accros à un jeu de réalité virtuelle dont les règles sont truquées à leur désavantage ? Pourquoi a-t-on laissé tant de leurs anciens sois humains dériver comme des fantômes dans une région astrale peuplée de forces obscures et autres de leur genre ? Et comment se fait-il que leurs présences humaines pour la plupart semblent n’avoir aucune connexion consciente à leurs niveaux supérieurs ? Pourquoi les êtres de niveau supérieur ne se sont pas plus investis pour corriger une réalité fausse et à l’évidence corrompue ?

Une des raisons est que, en étant impliqué dans les sphères déchues, il y eut un problème imprévu concernant la récupération des parties ou aspects d’eux-mêmes. « Tel haut », beaucoup d’esprits et autres êtres plus vastes perdirent la connexion avec leurs véritables origines – et ceci se transféra en une sorte de négligence ou de lassitude avec leurs explorations dans la densité 3D. Les niveaux 3D finirent par devenir un lieu de stimuli et d’excitation par des sensations fortes, des peurs et tout ce qui se produit ici-bas. Le problème principal chez les sois humains c’était un manque de compréhension de la part de leurs niveaux supérieurs quant aux dangers encourus quand on entrait ici bas sans avoir un système suffisant de « rappel à la base d’origine».

Avec le temps il y eut une accumulation de croyances du niveau humain qui furent projetées vers le haut – croyances qui étaient pour la plupart fondées sur des contre-vérités d’une réalité terrestre corrompue. Vu que l’un des facteurs d’attraction pour les êtres de niveau supérieur était d’apprendre et d’avoir des « expériences totales en 3D », ce qui fut appris devint un peu comme la malbouffe humaine composée de notions et croyances déformées. Celles-ci formèrent la base de l’exploration en 3D encore et encore, accumulant toujours plus de déformations en provenance de la sphère déchue. Tout comme nous avions découvert dans nos recherches en science sociale l’existence d’une « résistance inertielle sociale »* au niveau humain, de même les êtres de niveau supérieur furent comme empierrés* par beaucoup de détritus d’une existence dégénérée. Bien entendu, il y avait et il y a des exceptions.

Cette « insuffisance » à rappeler à eux des aspects d’eux-mêmes est aussi liée à la tendance à disperser ses énergies spirituelles, particulièrement lorsqu’ils entrèrent en contact avec des sphères dominées par l’Ombre. Et bien entendu ceci est étroitement lié au problème du manque de compréhension dans les sphères supérieures des détails et de la gravité de la situation des êtres spirituels pris au piège dans la matrice de création de l’Ombre.

Pour transcender les effets de la « résistance inertielle »* de l’existence physique et sociale humaine sur le véritable Soi spirituel, il est essentiel de faire la différence entre son véhicule-hôte avec son contexte terrestre unique ET sa véritable nature en tant qu’être spirituel ayant perdu temporairement une communication claire et directe avec ses véritables origines.

* traduction du concept anglais « ballast », NdT

 

***

Corps Physique, Corps subtils, Corps de Lumière, et Au-delà

J’aimerais faire une distinction entre trois états généralisés dans le contexte du processus plus large de transformation et d’ascension.

Le corps physique a différents systèmes interdépendants avec des centres de traitement ou des régulateurs de haut niveau. Le système endocrinien et le système nerveux central en seraient de bons exemples. Ceux qui identifient les courants électro-spirituels sont bien conscients de la coïncidence entre les structures physiques et les structures énergétiques plus grossières. L’acuponcture en est un exemple bien connu.

Les corps subtils sont essentiels au fonctionnement des niveaux physiques et ont une haute correspondance vibrationnelle avec les systèmes physiques. Un aspect des systèmes de protection de base pour la plupart des organismes biologiques en 3D est de repérer les dangers possibles et d’éviter les risques physiques.

Ceci forma une partie de « l’armature » du corps émotionnel, utilisée pour élever et favoriser les apports sensoriels pour les intelligences spirituelles qui forment un soi personnel incarné. Cela a aussi été un « appât » d’addiction qui a contribué fortement à ce que les êtres spirituels recherchent une incessante stimulation au travers des états humains et autres états incarnés. Certains se construisent des agendas à long terme ou des « listes de courses » qu’ils pourront satisfaire quand ils seront incarnés.  Certains de ces agendas leur sont imposés par des manipulations karmiques de la Force obscure.

Le corps de lumière est un véhicule de niveau supérieur qui peut prendre n’importe quelle configuration, pas uniquement humanoïde. Il peut occuper un « espace » énorme et s’étendre sur de nombreux niveaux vibratoires d’existence. Contrairement aux corps subtils inférieurs, il n’a pas besoin des structures correspondant aux fonctions humaines.

Au-delà du corps de lumière il y a la matrice d’origine de l’âme individuelle ou de l’être supérieur, sa première différentiation du Créateur du Tout.

Dans certains cas, il y a une séparation en cours dans laquelle une grande partie de la mémoire personnelle et de la conscience spirituelle - de ce sur quoi on s’était focalisé à travers nos réceptacles humains - sera transférée dans un nouveau réceptacle, un corps de lumière. Nous avions discuté de cette « remontée » tout au long de ces années.

***

Psychologie spirituelle

Dans des essais précédents, j’ai proposé un schéma simplifié des structures fonctionnelles de la conscience humaine. En résumé, il y a le soi médian (le soi de la personnalité, « vous »), un soi humain supérieur qui est comme une édition de référence compacte dérivée de votre être plus vaste et un soi inférieur qui a la relation la plus étroite avec votre corporalité. En-dessous résident les niveaux de l’inconscient dont le sous-sol serait la machinerie corrompue de la matérialité.

« La psychologie spirituelle » est issue du besoin de diverses écoles ésotériques d’aider les étudiants et initiés à comprendre les différents niveaux de leur être intérieur personnel. En général son but était d’aider au contrôle ou à la maitrise par le mental supérieur (ou les Forces obscures) des impulsions physiques, émotionnelles et égotiques. » Extrait d’un essai de Alex K.,NdT

Référence est faite au petit livre « Living Within » de A.S. Dalal, compilation de l’œuvre de Aurobindo et Mirra, NDT.

C’est un excellent petit livre sur les fonctionnements internes des différents niveaux du « mental » auxquels sera confronté l’aspirant spirituel. C’est dommage qu’on n’y discute pratiquement pas des ingérences et influences des forces obscures sur notre état de conscience. De plus, il omet de parler des problèmes plus graves de la « machinerie » de l’inconscient et sa résistance au changement spirituel. Ainsi, il reflète certaines faiblesses dans le travail d’Aurobindo et de Mirra. Comme d’habitude ma référence ne signifie pas approbation des méthodes mentionnées.

***

Résumé d’un peu d’histoire

L’héritage le plus récent des humains englobe plus de 12 000 ans de dur labeur obligatoire afin de faire pousser céréales, légumes et autres graines et fruits, d'élever des animaux pour leur lait, poil et peau et manger leur chair. Tout au long de cette période des groupes d’humains étaient en guerre violente les uns contre les autres avec de courts intervalles de relative paix. Même tout au début, il y a des milliers d’années, on rapporte que sur le continent européen il y a des vestiges de siècles de guerres inter-tribales et sociales continuelles. L’accumulation d’excédent primitif était utilisée non pour l’expression créative mais pour amasser des stocks d’armes rudimentaires.

D’une certaine manière à leur époque plus simple les chasseurs-cueilleurs n'étaient en tous cas pas asservis à « travailler la terre » ni gouvernés par des systèmes hiérarchiques de contrôle social et politique dont les « civilisations »furent l’objet. Il est clair que leur existence physique était à une version à peine améliorée de celle des animaux qu’ils chassaient.

L’exigence de base de consommer de la nourriture nécessita une organisation conduisant les humains à devenir des prédateurs et parasites d’autres créatures vivantes – plantes, animaux ainsi que les uns des autres. L’ironie est que le processus de métabolisation de ces substances grossières les rendirent aussi sujets à des parasites pathogènes de taille macro et micrométrique qui pouvaient détruire la créature hôte si on les laissait faire.

En l’absence d’intelligence spirituelle de niveau supérieur pour les guider, les humains tendent par défaut à fonctionner dans un état qui ressemble plus à celui de colonies de fourmis. Les fourmis vont propager des insectes parasitaires pour transformer plantes ou autre matière en substances que les fourmis peuvent facilement assimiler. Ceci conduit généralement à la mort de la plante-hôte ou son environnement. Et donc les fourmis continuent comme cela et adaptent ce mode de fonctionnement partout où cela est à leur avantage. Quand des colonies de fourmis ont atteint certaines capacités, il y a formation de nouvelles colonies ou de filiales et ce processus s’étend toujours plus. Certaines colonies de fourmis prospèrent en faisant des guerres de conquête les unes contre les autres.

Les premières colonies humaines manifestèrent le même comportement alors qu’elles s’arrogeaient le droit d’introduire divers systèmes pour transformer les matériaux de leur environnement planétaire immédiat en substances plus facilement assimilables (troupeaux et animaux de ferme, vers de terre, plantes envahissantes, dangereux pathogènes, etc.)

Pour renforcer le processus de dynamique du système social à large échelle, les humains furent programmés par des mèmes* de contrôle social. En faisait partie la religion organisée qui permettait de justifier leurs modes d’existence et d’appeler « sacré » tout et n’importe quoi qui pouvait servir leurs intérêts de survie tribale et sociale. Le concept de supériorité humaine sur toute forme de vie en est un autre exemple, imitation en 3D « tel en bas » de la démence arrogante des entités de la Force obscure qui se croyaient être le summum des dieux de la création. Inversement on trouve des humains aujourd’hui qui pratiquement vouent un culte à tout ce qui semble provenir de la « nature » comme si c’était quelque chose de « sacré ». (Sujet abordé dans l’essai La Reine de la Machine)

* voir sous Définitions

« Tel en bas, tel en haut » - processus grotesque reproduit et adapté depuis les niveaux supérieurs d’êtres spirituels dérangés aux niveaux inférieurs de la densité 3D et même plus bas. A différents niveaux vibratoires, la Terre elle-même est rongée par des entités parasitaires interdimensionnelles, dont certaines imitent les parasites qui infestent la biologie.

En plus du parasitisme direct aux niveaux de l’astral 4D, de la 3D et de niveaux plus bas, il y a eu des moyens utilisés par l’Obscurité pour attaquer ou se nourrir de la lumière d’êtres créateurs à leurs niveaux supérieurs, conduisant parfois à d’importants dégâts ou même à l’élimination d’aspects entiers. Ceci pouvait aussi s’étendre jusque dans leurs structures d’énergie inférieures sur les plans de l’astral 4D, de la 3D et des niveaux plus bas encore. Les moyens pour promouvoir ce schéma parasitaire étaient « naturellement » implantés dans la création des humains « modernes » sur Terre par des êtres déchus – un peu comme des « portes arrière » dans un logiciel informatique permettant un accès clandestin.

De plus, un penchant pour la guerre et le conflit fut implanté par les « dieux » extraterrestres dans « leurs troupeaux » humains. Les humains furent génétiquement conçus et élevés sélectivement pour favoriser un comportement parasitaire et prédateur. L’ingénierie sociale fut utilisée durant des milliers d’années pour renforcer cela et élever les humains de manière à ce qu’ils maintiennent leur propre emprisonnement. Cet emprisonnement fut aussi un piège pour les êtres spirituels qui se retrouvèrent prisonniers dans des cycles d’existence humaine.

Et donc il n’est pas surprenant que les humains aient été en guerre les uns contre les autres depuis des millénaires. Certaines guerres duraient des siècles avec seulement de brefs intervalles de paix. Aujourd’hui, une grande partie du monde humain est dans un état de « guerre permanente » avec lui-même et avec un environnement planétaire qui ne peut plus subvenir aux besoins de la population humaine actuelle. Ceci provient de beaucoup plus de facteurs que des machinations d’une élite humaine démente au pouvoir ou de l’influence des Forces de l’Ombre de dimensions supérieures.

Ceux qui comprennent une partie de tout cela peuvent mieux apprécier et évaluer les implications pour l’existence au niveau humain et supérieur. Quand on regarde l’ensemble de la situation sur Terre comprenant les humains, il y a ceux de la conscience des sphères supérieures qui ont juré sans équivoque que cette situation ne doit « jamais plus » se reproduire. Et aux niveaux en résonance avec les modèles divins de la « vie », il y a une conscience correspondante qui précède la « programmation mentale de la machine » qui jure aussi que « plus jamais » on ne reverra cela. C’est quelque chose qu’on pourrait appeler la « révolte des cellules » et la « révolte de la matière ».

***

 

Le problème spirituel

Le principal intérêt des sphères supérieures pour la situation humaine est dans son potentiel de rapide et compréhensive évolution spirituelle qui pourrait émerger de la folie spirituelle du niveau d’existence humaine terrestre. Les changements ici sont aussi un développement important dans la dissolution des forces de l’Ombre, la correction « des sphères déchues » et le retour de la Lumière.

C’est ce dont j’ai souvent parlé comme étant les « énergies de correction » de haut niveau qui sont là pour soutenir les « instructions principales » de séparation de l’Obscurité de la véritable Lumière et pour exploiter au maximum les opportunités pour que les êtres concernés évoluent et retirent les leçons en tant qu’esprits humains de tout ce qui s’est produit dans les sphères déchues. A ces fins, les « énergies de correction » ont pénétré les niveaux de densité au niveau de la matière humaine et en-dessous – et simultanément elles aident les êtres de niveau plus grand à apprendre et à se reconstituer. Ce processus comprend ce que j’ai appelé le « filtrage par pression », l’un venant d’en bas allant vers le haut et l’autre venant d’en haut et allant vers le bas. Ceci a pour effet de séparer rapidement ce qui est la vrai Lumière de ce qui appartient à l’Ombre et ses influences. Des versions encore plus peaufinées sont déjà en cours aux niveaux supérieurs.

Extraire ou faire remonter l’essence spirituelle des humains s’avère être difficile du fait de la réticence et carrément le refus de changer et d’évoluer de la part des sois humains qui n’ont aucune idée de ce qu’est leur véritable nature ou origine. On en trouve la correspondance aux niveaux supérieurs sous la forme d’une sorte de « réticence ignare » par les êtres plus grands qui sont devenus fascinés et accros au « jeu humain ». Aux niveaux humains de la conscience, quand on le met face à un grand désastre et une grande souffrance, le soi humain préfère rester, courir ou se cacher dans ce qui lui est le plus familier, comme d’ailleurs beaucoup d’autres types d’animaux.

A différentes époques il y a des milliers d’années, différents enseignants ont tenté d’introduire de nouvelles manières de vivre et d’être parmi les peuples, mais quel que soit le mode de société ou de vie économique, il y avait partout les mêmes problèmes : une consommation parasitaire et la pulsion de survie en tant qu’individus et tribus, peu importe le prix à payer.

A plusieurs reprise on essaya également de faire descendre la conscience du Supramental divin depuis les sphères supérieures pour faciliter la transformation des humains et de la Terre, mais à chaque fois cela s’est soldé par un échec pour diverses raisons.

Jusqu'à présent, la « civilisation moderne » a donné naissance à des milliards d’humains qui ne savent pas comment vivre, excepté acheter des nourritures artificielles toxiques, les consommer dans des environnements de vie et de travail toxiques et qui passent la plus grande partie de leur vie à tenter de maintenir une existence dans un environnement de captivité, subordonné à d’autres entités ayant une certaine mesure de privilèges matériels sur eux, et ainsi de suite dans une structure hiérarchique qui est sous contrôle d’un réseau de parasites de niveau supérieur, dont certains ne sont même pas humains. Ce processus se reproduit au fur et à mesure que les humains se reproduisent en plus grand nombre et projettent des variations de la matrice de contrôle social sur leur progéniture.

***

Dans l’ensemble, il vaut mieux laisser la nature inhérente et la condition des humains existants ainsi que leur réceptacle physique au jugement miséricordieux des forces qui ont reçu du Divin la tâche de « nettoyer, dégager et corriger » tout l’environnement terrestre, y compris celui de la Terre elle-même afin de les libérer de l’influence des Forces obscures. Le modèle divin qui fut utilisé par l’Obscurité pour créer les humains sur la Terre peut être mis en place dans un monde vibrationnel plus élevé, une nouvelle Terre et peut être utilisé par ces êtres de niveau supérieur qui ont appris à se conduire correctement et qui maintiennent une connexion avec l’Unité supérieure.

Il est possible qu’à un certain moment dans le « futur » le Modèle divin puisse être engendré par de rares humains qui possèdent les capacités fonctionnelles spirituelles et humaines adéquates et qui sont aussi reliés avec les sphères supérieures et l’Unité.

La Terre comme jardin de création peut à nouveau ressusciter à partir de Modèles divins. Cependant, la Terre 3D actuelle n’est ni le temps ni le lieu pour cela.

***

Une vaste unification

Ceci traite d’un processus d’unification volontaire/consciente de la conscience qui fonctionne en parallèle ou alignée sur l’unification de nos principaux centres d’énergie et ses corps subtils et les corps de lumière de son être spirituel tout entier.

Ces remarques s’adressent essentiellement à ceux dont le focus est l’« ascension » consciente et continuelle. C’est mon focus maintenant, il n’y a rien d’autre qui soit plus important.

….

Même si c’est important pour notre plus large compréhension et développement spirituel en tant qu’êtres spirituels, il n’est pas très utile de s’attarder sur les insuffisances réelles ou perçues des êtres de niveau supérieur qui ont une présence humaine ; il n’est pas plus utile de reprocher au Créateur Premier un « produit défectueux ».

Beaucoup d’êtres de niveau supérieur sont devenus excessivement dispersés ou fragmentés. Certains peuvent trouver trop horrible d’en prendre conscience, mais il vaut bien mieux être conscient de ces problèmes et peut-être même jouer un rôle pour aider à les corriger tant qu’on est encore incarné en humain 3D.

Tant d’être de niveaux supérieurs sont en train d’apprendre qu’ils doivent « s’occuper de leur purification », « rassembler toutes les parties d’eux-mêmes », ou consciemment dissoudre ou réabsorber des fragments ou aspects d’eux-mêmes qui sont endommagés ou déjà perdus. Certains ont subi des dommages du fait des attaques de l’Ombre, y compris beaucoup qui avaient eu une présence humaine ici sur Terre.

Cette dynamique de « rassembler toutes les parties de soi-même » serait comme la version « tel en bas » pour les êtres plus vastes et elle correspond à l’Appel du Créateur du Tout à tout ce qui est Sien à rentrer à la maison.

Le même processus s’applique au moi humain dans le processus d’ascension consciente d’un soi humain spiritualisé. A quels micro-fragments de vous-même allez-vous vous accrocher (ou lesquels auront une emprise sur vous) et ainsi pourront créer une interférence avec votre propre processus d’ascension consciente ? Ceci serait la version « tel en bas » correspondant à un processus similaire que subit votre être de niveau supérieur.

J’ai expliqué tout cela dans des écrits précédents. S’y attarder davantage ne ferait que créer des soucis inutiles et des problèmes de « honte » ou de « reproches » infondés pour des humains partiellement éveillés qui ne sont pas prêts à comprendre cela.

Ce processus « d’unification » pourrait se produire de plus en plus pour les sois de niveau humain qui sont les plus préparés. Il a une correspondance énergétique avec le chevauchement des principaux centres d’énergie qui composent aussi chacun des aspects principaux de votre être de niveau supérieur. Certains peuvent fusionner ces centres, certains centres d’énergie peuvent rester distincts. C’est vraiment unique pour chacun.

Avec ces changements énergétiques la « forme » (humanoïde ou autre) a moins d’importance ; on donne plus d’importance au courant et à la direction de l’énergie avec une forte intégrité à ses structures dynamiques – qui sont toutes nécessaires pour soutenir un champ de conscience et d’être plus évolué et unifié.

***

Dans des essais précédents j’ai parlé de l’importance d’un “pôle d’attraction » élevé de même que de s’occuper de ses « finalisations »* et de détacher son niveau humain de cette sphère, etc.. Ceci conduit à une capacité énergétique plus grande entre votre soi médian et votre soi inférieur (celui qui est le plus proche du niveau humain de base). Le résultat peut être semblable à deux compagnons de voyage qui ont plus de capacités ensemble que s’ils faisaient le voyage en solo. Cette dynamique s’applique aussi au soi humain dans sa réintégration avec son niveau d’être supérieur ou vice versa. Cela devient finalement un processus mutuel.

C’est cela l’objectif principal d’une compréhension suffisante de psychologie spirituelle, et non pas le traitement sans fin de ses souvenirs et troubles psychologiques liés à l’enfance, souvenirs d’injustice sociale, etc. Cela n’a pas vraiment d’utilité spirituelle et il vaut mieux tout simplement abandonner ses « bagages personnels ».

Pour ce faire il faut que le « soi » humain sache qu’il n’est pas humain, mais qu’il est un être spirituel. (Bien sûr, on connait la citation de Pierre Teilhard de Chardin à ce sujet – mais ce n’était qu’une partie du tout).

Etes-vous humain … ou êtes-vous un être spirituel qui a eu des expériences humaines ?

Ceci n’est pas simplement un koan, cela représente une étape très importante que j’ai déjà abordée auparavant. Cela touche directement la croyance la plus importante que l’on a au niveau humain – croyance qui influence votre ascension et réintégration avec votre propre niveau d’être plus vaste. C’est une des considérations qui sous-tend les vastes stratifications qui ont été développées pour le processus continuel d’ascension aux « niveaux supérieurs suivants ». Ceux qui sont encore focalisés sur des préoccupations humaines terrestres – personnelles ou collectives – verront que c’est ce qui reste pour eux dans leur processus d’ascension pour sortir de la 3D et intégrer des niveaux supérieurs. Ceux qui sont encore en train de « lutter pour la bonne cause » ont besoin de savoir que « la guerre est terminée ». Point barre. Laissez tomber, quel que soit le niveau où vous vous êtes impliqué.

Tant que vous êtes un humain identifié à l’humain, il y a tendance à penser ou agir passivement, attendant que le secours arrive, exigeant la fin de ce qui n’est pas juste, attendant de voir comment les choses se développent, « espérant » ceci ou cela, se demandant quel côté soutenir, etc. S’il vous plaît, arrêtez tout cela. Une fois que votre soi humain s’abandonne à son niveau d’être supérieur, on parvient au stade final de détachement de ses amarrages physiques.

Les préoccupations et les peurs disparaissent à ce moment là et vos pensées sont pleines d’un amour et une affection mutuelle entre votre être plus vaste et cet aspect qui avait été le « vous » humain dans cette vie.

Il n’y a pas de manuel pour expliquer les étapes de ce processus. Il est unique pour chacun. Cependant, nous avons fourni au cours des ans un matériel important de contexte, guidance, explications des principes de fonctionnement qui sont les plus communs dans tout ce processus.

Au fur et on mesure que l’on progresse dans ce processus, on pense de moins en moins comme un humain d’un point de vue humain sur des préoccupations humaines – et de plus en plus comme un être spirituel qui s’identifie à l’Unité Élevée et ses origines divines. Pendant un certain temps ceci peut devenir une méditation/contemplation continuelle à l’état de veille et de sommeil. Quelque soit notre pôle d’attraction supérieur d’un point de vue humain spiritualisé, l’expansion dans votre Nature divine en tant qu’être spirituel devient le pôle d’attraction supérieur et il devient vous.

Comme toujours, le plus important est l’intention focalisée.

 

Alex

* traduction du terme anglais “completion”, NdT

See comments

RESUME DES QUATRE ESSAIS FINAUX ECRITS PAR ALEX KOCHKIN

RESUME DES QUATRE ESSAIS FINAUX ECRITS PAR ALEX KOCHKIN

La Question Humaine est le fruit de 10 ans de réflexion incessante sur la potentialité et le bien-fondé des humains encore existants en tant que véhicule permettant à des intelligences spirituelles d’apprendre et d’évoluer. Ce processus a nécessité d’examiner quelle était la situation aux niveaux qui se situent au-dessus du niveau humain, ce qui nécessita d’examiner plus en détail l’état des âmes et des êtres de niveau supérieur qui étaient connectés au niveau humain de conscience.

 

L’essai La Reine de la Machine est le fruit d’une exploration des espaces énergétiques qui sous-tendent la 3D ainsi que de l’évaluation de l’état des « énergies de correction ». Les implications de la situation aux niveaux qui sont en-dessous de la densité 3D restent encore à explorer. Peut-être les réponses viendront après les « corrections » par ceux qui auront appris le plus de cette sphère d’existence démente appelée de façon surannée 3D. Mes premières observations laissent à croire qu’il y aurait un modèle de base primordial qui a été supprimé et déformé dès l’apparition de ce que l’Obscurité a manifesté ou se mit à dominer. Lorsque cette machinerie sera enlevée grâce au grand processus de transformation qui est en cours, que restera-t-il ?

 

Mort et Transfiguration est le fruit d’une année de contemplation de l’état du processus d’ascension et de ceux qui à leurs niveaux humains avaient une affinité avec ce processus. Le contexte à cela s’étend probablement sur la grande partie de ma vie humaine ici et est lié à ma connaissance que la véritable vie existe sans nécessité d’une dualité alimentée par le confit et l’illusion de la « mort ».

 

Problèmes de Dispersion s’est développé au travers de l’examen des questions plus vastes sur la relation entre les êtres de niveau supérieurs et le soi humain et l’apparente incapacité de réussir à influencer des changements importants au niveau humain. Ceci fait allusion à ce que je suis venu à considérer comme un défaut additionnel dans le grand processus de création.

 

 

 

 

 

See comments

“La guerre n’est pas”… Epilogue à la folie de “fin des temps"

“La guerre n’est pas”… Epilogue à la folie de “fin des temps"

Texte d'Alex Kochkin

traduction française

9 novembre 2013

 

“La guerre n’est pas » est ma façon d’exprimer comment on voit les choses depuis les plans supérieurs. Qu’est-ce que cela veut dire ? D’abord je vais résumer les points essentiels :

 

L’Unité (non-dualité, etc.) ne peut pas entrer en conflit avec la force anti-création de l’Obscurité (fondée sur la dualité, le conflit, le parasitisme et la prédation, etc.) et espérer gagner. Au mieux on aboutirait à une sorte d’impasse ou d’obstruction au point de jonction entre ces deux forces opposées. L’Unité ne peut gagner en entrant en conflit avec l’Obscurité car ce n’est pas dans sa nature, par définition de son Origine.

 

Et donc des barrages furent érigés par l’Obscurité pour emprisonner ce qui était de la Lumière et empêcher aux forces de la Lumière de se propager. De même, les forces de la Lumière érigèrent des barrages de confinement pour empêcher la propagation de l’Obscurité et aussi contenir temporairement certains éléments des Forces obscures.

 

Tant que l’Obscurité ne cherchait pas à s’étendre ou à enlever plus d’énergie aux domaines de la vraie Lumière, c’était simplement une aberration de la création et cela ne posait pas trop de problèmes. (Je parle ici de la période cosmique initiale durant laquelle l’Obscurité apparut pour la première fois du fait de l’Erreur et qu’elle commença à se reproduire et à s’étendre.)

 

Mais très vite il fut évident que l’Obscurité avait besoin de l’énergie de la vraie Lumière pour fonctionner et s’étendre, et c’est ainsi que débuta un processus qui conduisit à un sérieux appauvrissement de l’énergie spirituelle de la véritable Lumière du Créateur. On le remarqua d’abord du fait que diverses individualités de l’Unité furent prises au piège ou choisies comme proie par l’Obscurité.

 

Les Forces obscures cherchèrent leur propre version de survie, mettant finalement en péril la Création elle-même et en dernier ressort le Créateur. Si on pourrait le comprendre d’un point de vue « compassionnel » de « survie » dans l’étroitesse de l’esprit humain, il n’y a finalement que deux choix dans le Tout Qui Est : soit être dans le paradigme de l’Erreur de l’Obscurité, soit vouloir la vraie Lumière. C’est une erreur ou un défaut dans la Création qui conduisit à l’émergence de l’Obscurité et tout ce qui s’en suivit, et c’est la responsabilité des forces du Créateur de « nettoyer » tout ce que cela à entrainer.

 

C’est ainsi qu’on peut dit qu’en définitive il n’y a que deux choix possibles : soit on va avec la Lumière du Créateur et avec l’Absolu, soit on va avec le Côté obscur et son destin ultime. Ce choix existe à tous les niveaux de la Création ; tôt ou tard ce choix de bifurcation ultime sera exigé de la part du Soi humain et de ses niveaux supérieurs associés d’être. Pour beaucoup qui n’ont pas l’énergie ou la volonté spirituelle, ce choix se présentera au dernier moment de crise catastrophique quel que soit l’état d’individualisation spirituelle où cette crise se focalisera.

 

Pour le Soi humain et son être supérieur cette crise peut se présenter à un ou simultanément tous ses niveaux. Actuellement il se présente surtout au niveau humain. Le résultat des choix pris peut marquer le début d’un effet de compression ou de décompression qui conduira soit à un développement spirituel complet, soit à une désintégration spirituelle entropique nécessitant peut-être d’être arrêtée en mettant fin ou en faisant disparaître une portion de cet Etre dont l’influence de l’Ombre sur lui ne peut plus être nettoyée. Un principe similaire s’applique à une vaste échelle partout dans la Création.

 

Le conflit entre les forces de l’Ombre et les forces de la Lumière s’est poursuivi à presque tous les niveaux de la création – et aux niveaux inférieurs de la densité, où l’on trouve des formes humaines et des formes semblables d’existence, les fins détails de ce conflit ont été grandement focalisés.

 

Même si l’Ombre ne peut pas directement vaincre l’Absolu, elle peut néanmoins infecter tout ce dans quoi elle réussit à s’infiltrer dans la création manifestée et elle peut aussi infecter les êtres créateurs de niveau supérieur.

 

Tant que le point de vue est basé ou focalisé et tourne autour du paradigme de la dualité, Lumière contre Ombre, cette « guerre » ne peut pas être résolue en termes de « conflit d’opposés ». Si cette situation se poursuit, il faudra que « Ce qui Est » soit défait et il n’y aura plus d’ « Êtreté ».

 

Cependant il existe une perspective tout à fait différente sur cette situation, elle réside aux niveaux les plus élevés du Créateur et de Ce Qui Est Au-delà. Les niveaux les plus élevés des « Energies de Correction » émanent de cette Source Ultime.

***

Cette « autre solution » évite l’échec autodestructeur intégré dans le paradigme de conflit. Elle est basée sur le processus qui consiste à extraire la Lumière du vrai Créateur, particulièrement de ses niveaux les plus bas. Dans certains cas c’est un processus de reconnection, dans d’autres cas une exode ou extraction des « particules » de la vraie Lumière hors de l’entrelacement d’avec l’Ombre et ses divers pièges. La race humaine sur Terre devint une dynamique importante d’emprisonnement de la part de l’Ombre et devint une zone de conflit ciblée discrètement jusqu’au niveau « atomique ».

 

Partout où la force de Volonté Spirituelle put être réunie et focalisée, on put faire un choix conscient de non-engagement par rapport à tout ce qui a trait à l’Ombre et agir en conséquence.

 

Parfois une descension de niveaux supérieurs de la Lumière fut nécessaire pour stimuler et faciliter ce processus. Autrement, il s’agissait de réunir et reconnecter la Lumière des plans inférieurs à leurs plans supérieurs selon la disposition réelle de l’Etre spirituel concerné. Il a toujours été préférable que ceci se fasse par choix pleinement informé spirituellement parlant. Ce choix va maintenant devenir de plus en plus incité par une crise catastrophique. Si cela ne se produit pas relativement rapidement, le niveau d’épuisement spirituel sur les plans inférieurs rendra cela quasi impossible. La prochaine étape sera une sorte de triage cosmique pour faire le tri au milieu d’un état de crise qui sera au-delà de tout ce que les humains peuvent imaginer.

Pour répéter ce que nous avons dit dans les récents essais les plus importants, particulièrement le 4ème (Problèmes de dispersion), il est essentiel de séparer tout ce qui peut l’être de véritable Lumière hors de l’entremêlement avec l’Ombre. Je l’ai parfois comparé à la séparation des ingrédients d’une mayonnaise. A un moment donné, la mayonnaise perd sa consistance ou le liant qui maintient l’apparence de sa substance et très vite elle se défait. C’est semblable à l’eau qui atteint une température critique et alors un « changement d’état » se produit soudain.

***

Ainsi le travail principal a été de contenir l’Ombre et d’extraire de la manière la plus douce possible la Lumière hors des griffes de l’Ombre de telle sorte qu’elle puisse garder intact l’intégrité des apprentissages individualisés afin qu’ils soient d’une grande aide pour Le Tout et les Êtres qui font partie du Tout. (Quand je parle du Tout, je me réfère à l’état de Grâce inné des sphères vibrationnelles de la Haute Unité.)

 

Pour apaiser les craintes selon lesquelles l’extraction ou sauvetage de la Lumière des niveaux inférieurs condamne ces niveaux inférieurs à l’annihilation pour finir en non-existence, ceci n’est pas le cas. Même si en définitive cela puisse devenir nécessaire, le principal objectif est de reconnecter ou réunir ceux dont l’identité est ancrée dans la Lumière supérieure afin de les réunir avec leur Être d’origine (spirituel) ou d’autres sortes d’être de niveau supérieur dont les origines remontent à l’Étincelle de Lumière originelle du Créateur.

 

Les Soi spirituels du niveau d’existence humain vont maintenant faire face à leur propre choix ultime – leur bifurcation décisive. C’est quelque chose dont ont parlé depuis des millénaires les représentants de la Lumière supérieure et à nouveau durant le siècle dernier tous ceux qui en ont eu Connaissance.

 

Un exemple en est dans les cercles religieux l’expression « tendre l’autre joue » - un élément qui fut sérieusement déformé pour devenir une perversité ambigüe. Peu importe à quels personnages historiques on a attribué cette expression, ma suggestion est que l’intention originale était d’enseigner la voie du non-engagement et de la reconnexion et l’expansion dans la vraie Lumière.

 

Plus un être spirituel reste dans un état personnel et collectif de conflit – intérieurement ou extérieurement – concernant quelque chose qui est fondamentalement et principalement une illusion et contre-vérité, plus il est probable qu’il en résultera une perte d’énergie spirituelle et d’apprentissage dans le processus, une « mort par hallucination ». L’heure est maintenant au choix. C’est tout.

 

***

Notes de fin de texte

 

Le peu d’information sur la Réalité spirituelle qui soit devenu disponible et compréhensible pour l’esprit humain contemporain provient de brefs épisodes au cours des millénaires les plus récents – et c’est une information très fragmentaire mêlée à des idées confuses et contradictoires.

 

Le peu qui ait survécu des enseignements écrits a nécessité un vaste travail de traduction et d’analyse par des linguistes à qui manquaient beaucoup de connaissances spirituelles ou bien par des individus qui étaient membres d’une secte spirituelle ou religieuse ayant en tête un agenda bien spécifique, agenda qui n’était pas toujours au service de la Vérité.

 

Dans l’un de ces recueils de documents datant de la première partie du récent millénaire on parlait de manière spécifique du Créateur du Tout. C’est dans ce contexte que l’on trouve le paragraphe suivant : « Et Je me retirerai avec tous ceux qui me connaîtront. Et ils entreront dans la lumière incommensurable, (où) il n’y a aucun être de chair ni la sauvagerie de ceux-ci qui pourraient s’emparer d’eux. Ils ne seront pas entravés.. »

 

Dans l’intervalle entre jadis et maintenant, la plus grande partie de la « connaissance spirituelle » fut arrangée dans le but de servir les forces de l’Ombre. En bref, les Soi humains spirituellement éveillés devaient se créer leurs propres chemins pour trouver la lumière supérieure, avec parfois très peu d’aide des sphères supérieures. Une des interventions des forces obscures fut de rendre accessible les prétendus « maitres ascensionnés » qui apportaient de fausses consignes et des contre-vérités mélangées à suffisamment de réelle Vérité pour convaincre ceux qui se trouvaient en affinité avec eux. Ainsi une grande partie de ce qui se fait passer pour un enseignement spirituel est contaminé par l’influence des Forces sombres.

 

Au siècle dernier on peut trouver des passages comme celui-ci : «  Il faut considérer cela comme une vaste folie délirante qui doit être corrigée comme on corrigerait un problème onirique, simplement en se réveillant. La souffrance humaine est de même nature que la souffrance du fou délirant ; il n’y a pas de véritable remède en terme du postulat de l’état de folie. » Extrait de Philosophy of Consciousness Without an Object par Franklin Merrell-Wolff (1937).

 

En parlant de l’état supérieur de conscience spirituelle, Wolff écrivit aussi : « Le détachement est la condition négative de la réalisation, mais positivement il faut plus que cela pour que la réalisation puisse pénétrer dans la conscience relative. Il faut également un nouveau pouvoir de connaissance qui puisse être mis en œuvre, sinon la réalisation reste incomplète. Ce nouveau pouvoir nait spontanément, même s’il peut y avoir une période de décalage dans l’ajustement de la conscience relative ». Et c’est à ce propos qu’il fait référence à Aurobindo, de même qu’à certains enseignements bouddhistes.

 

En 1924 Teilhard de Chardin écrivit dans un essai consacré à la « fin des temps » : Concernant le niveau humain de conscience qui arrive à maturité, « chaque individu sera placé devant un choix : « dire oui ou non en réponse à Dieu, prononcé individuellement » et dans le même passage il écrit que ce processus « sera motivé par une attraction organique la plus puissante et concevable qui soit (cette même force qui maintient la cohésion de l’univers) de sorte que les monades se précipiteront tête première vers le lieu qui leur est irrévocablement destiné.. »

 

Dans notre 4ème et dernier essai, Problèmes de Dispersion, il y a encore une autre référence de Merrell-Wolff de 1944 : « Ainsi, en général, l’homme Entre (dans la voie, Ndt) par la compréhension ou introception ou perception intuitive..L’introception ou perception intuitive est plus développée chez la plupart des individus qui ont atteint la Cour Extérieur du Chemin.. » Il conclut avec la signification du mot « introception » .. une troisième fonction de la conscience définie comme « le pouvoir par lequel la Lumière de la Conscience se retourne sur Elle-même vers sa Source ».

 

Au cours du 20ème siècle de temps terrestre humain, il y eut un effort concerté des niveaux supérieurs pour pénétrer les barrières de l’Obscurité et pour faire descendre des portions des niveaux supérieurs de la Lumière. Certains agents ou pouvoirs de ces « énergies de correction » préliminaires s’efforcèrent de documenter ce qu’ils pouvaient de ce processus. Les forces de l’Ombre facilitèrent un état de guerre et de chaos économique presque continuel durant la plus grande partie du 20ème siècle, tout en renforçant les illusions de l’existence sociale humaine.

 

Vers le milieu de la première décennie du nouveau millénaire, il devint évident que ce processus de descente de la Conscience divine ou Supramental ne pourrait pas se faire au travers de la grande majorité des humains du fait de l’état déchu de la conscience spirituelle humaine et les problèmes de dispersion et d’individualisation chez les êtres spirituels ayant une présence humaine ou qui sont étroitement liés par une présence humaine. Le véhicule physique humain est défectueux car son modèle divin fut effectivement saboté et dénaturé par les Forces obscures qui créèrent la race humaine. Les « humains modernes » firent leurs débuts comme tribus sociales d’animaux avec une capacité d’égocentrisme. La programmation sociale a fait glisser les humains en ce qui se rapproche plus d’animaux égocentriques regroupés en tribus sociales sauf très rares exceptions.

 

L’environnement terrestre fut également saboté et perverti par les Forces obscures qui sont responsables de la formation de ce qu’on pourrait appeler la Terre en 3D. (Voir discussion dans La Reine de la Machine).

 

Considérant la combinaison de ces deux facteurs avec les problèmes des origines cosmiques de l’individualisation et de la dispersion, il devient clair que ceci n’est pas un environnement convenable pour abriter des êtres spirituels issus du Créateur. Ce fut une expérience intense et très intéressante d’apprentissage. Il est maintenant temps d’emporter cet apprentissage à notre propre Être spirituel d’origine où cet apprentissage et les énergies supérieures peuvent être appliqués pour aider le processus cosmique de « corrections » et aider le Créateur du Tout.

***********

 

FIN DES ESSAIS

SUR LE THÈME

ASCENSION, MORT ET TRANSFIGURATION

 

 

 

 

 

 

 

See comments

Les Risques pour Soi, les Risques pour votre Être Supérieur

Les Risques pour Soi, les Risques pour votre Être Supérieur

Texte de Alex Kochkin

Traduction française

Aout 2013

Un des risques encourus si l’on reste « ici-bas » trop longtemps quelle que soit la raison (sauf injonction divine) est que ce niveau de « réalité » va finir par devenir de moins en moins accessible depuis les niveaux supérieurs. 

L’environnement humain 3D sur Terre s’oppose de multiples façons à la transformation spirituelle. Du fait que le processus de filtrage des « énergies de correction » à la fois élève et filtre tout, il concentre aussi temporairement une partie de l’Obscurité. Plus on a d’attachements humains et terrestres, plus il y a de probabilités de se faire prendre dans le processus inférieur de filtrage. C’est comme vouloir passer par une porte alors qu’on porte plusieurs valises sous les bras, etc..

Ceci n’est qu’un des nombreux risques qui guettent les êtres spirituels dans la forme humaine qui s’attardent ici trop longtemps durant le processus de transformation. Sauf information contraire, mieux vaut ne pas compter sur un sauvetage invisible et efficace in extremis qui vous permettrait d'échapper au choc frontal des « bus qui arrivent » en nombre.

Une multitude énorme de Soi du niveau humain vont connaître divers degrés de souffrance et de catastrophes. Ce n’est pas une sorte de punition perverse « d’en-Haut », c’est plutôt une dernière opportunité pour un apprentissage avancé express et durable pour votre niveau d’être supérieur à travers son expérience de densité humaine 3D. Cela ne semble pas être « juste » pour un soi humain qui n’est que légèrement conscient spirituellement. Mais pour un niveau limité de conscience, c’est incompréhensible qu’il ait même eu la capacité d’avoir de tels choix pour commencer !

Il y a aussi le risque de disperser ses énergies spirituelles. Ceci est le pendant « tel en bas » du problème de dispersion aux niveaux supérieurs. J’avais déjà mis en garde sur le fait de gaspiller ses énergies spirituelles naissantes dans des « causes » sociales-politiques ou par du « shopping » dans les supermarchés de l’éclectique nouvel âge.

Il y a d’autres facettes à ce problème de dispersion au niveau humain, à savoir la perte d’énergie liée au découragement, à la colère, la frustration, l’épuisement physique et mental qui résultent de la vie dans un monde fondamentalement défectueux – spirituellement, socialement, économiquement et biologiquement. A ceci s’ajoute le parasitisme délibéré et inconscient des énergies subtiles par des entités humaines et non-humaines.

De plus en plus d’humains vivent dans une aliénation mentale croissante à cause du stress lié au fait de vivre en plein dans l’effondrement d’une civilisation démente qui a été continuellement sous l’influence d’entités humaines et non-humaines spirituellement démentes à divers niveaux d’être.

Alors que la réalité humaine 3D sombre de plus en plus rapidement dans un abîme de non-retour, les Sois qui ont en eux une étincelle de Lumière du Créateur ne peuvent pas partir du principe que leur « homing beacon » (flash de lumière pour signaler sa présence aux éventuels secours, NdT) sera suivi par un sauvetage et une récupération immédiate.

De plus, il y a le risque pour notre être spirituel plus vaste et notre soi de niveau humain de suivre des impulsions malavisées pour « survivre » malgré tous les obstacles, etc.

En s’attardant dans les niveaux vibratoires 3D trop longtemps, errant tel un « chercheur » ignorant, on court le risque de s’enliser dans le bourbier des humains au cours d’un glissement catastrophique dans un abîme existentiel. Ceci est en partie la responsabilité du niveau d’être supérieur et en partie celle du Soi humain ayant des aspirations spirituelles.

***

 

Dans des cas plus extrêmes, il peut rester très peu à sauver du Soi humain en tant qu’individualité qui puisse continuer d’exister. Ceci est comparable au nettoyage, à la purification et réhabilitation des niveaux d’être en dessous de la 3D. Certains aspects peuvent être nettoyés, purifiés et réhabilités pour finalement se joindre à votre évolution spirituelle et ascension. D’autres aspects ne sont plus récupérables, et une partie de vos niveaux inférieurs nécessiteront peut-être d’être dissous avec bienveillance pour être ainsi réabsorbés dans la Lumière supérieure.

***

Suite à leur reconstitution, purification et réhabilitation par les « énergies de correction », les êtres supérieurs qui sont coincés ici, « collés » à leurs niveaux humains, pourraient devoir se consolider en un état d’être plus simple. C’est semblable à ce qui se passe quand un soi humain se détache et se désinvestit de tout ce qui ne pourrait pas servir son évolution spirituelle et son ascension. Imaginez que vous arriviez au seuil d’un nouveau monde que vous ne pouvez pas franchir parce que vos bras et vos mains sont encore attachés à tant de « bagages ». Ce principe s’applique aux souvenirs et aux schémas et structures énergétiques de votre être supérieur, dont beaucoup sont encore trop attachés aux stimuli du « jeu humain ».

Ceci est le « dernier round » pour les êtres spirituels qui ont maintenu une présence humaine sur Terre pour apprendre, grandir, évoluer et faire l’expérience des stimuli 3D au travers d’un réceptacle hôte humain. La qualité de l’apprentissage spirituel acquis par cette existence en tant que soi humain, actuellement, est très importante pour le développement global de notre être spirituel plus vaste.

Bien que cela ne soit pas la dernière opportunité dans la Création pour effectuer une telle croissance, ceci a été pour certains êtres avec des présences humaines l’avenue la plus intense (involontairement) pour évoluer spirituellement, avenue comportant des risques proportionnels.

 

See comments

LES TROIS GRANDES PEURS

Texte de Alex Kochkin

Traduction française

LES TROIS GRANDES PEURS

     Les trois grandes peurs

Peur de perdre le corps humain

Peur de passer du corps 3D à un niveau supérieur

Peur d’être libre

Juillet 2013

Préface

Les trois grandes peurs sont ancrées dans la fausse présomption que l’on est un être « humain » plutôt qu’un être spirituel qui est un aspect d’une matrice spirituelle plus vaste qui se trouve avoir aussi un corps-hôte humain en 3D.

Concernant la 1ère peur, je dirais qu’il est erroné pour un être spirituel – humain ou de niveau supérieur – de présumer que la seule façon d’acquérir une expérience d’apprentissage individualisée en densité 3D c’est avec un corps-hôte humain 3D. (Généralement cela s’effectue par « un long passage » en 3D avant, durant et après la naissance animale humaine. Ou alors par « walk-in » dans un corps déjà existant en accord avec le Soi spirituel résident.)

La fixation sur les expériences physiques humaines a maintenu bien trop d’êtres de plan supérieur en esclavage et addiction à un nombre infini de stimuli dérivés de l’expérience humaine terrestre 3D. Pour autant, il n’en est pas ressorti beaucoup plus d’apprentissage spirituel qui puisse servir aux niveaux supérieurs en dépit des milliards d’individualités humaines qui ont séjourné sur cette planète au cours des temps.

Toute cette situation a conduit à une maltraitance de tout l’environnement planétaire et de ses habitants animaux et a également conduit à une sorte d’auto-maltraitance de la part des intelligences spirituelles. Ceci a aussi été amplifié et mélangé à encore plus de maltraitance en provenance des différents niveaux des Forces obscures.

Bientôt un terme sera mis à cette folie. De nouvelles « règles d’engagement » seront mises en place. Et grâce aux « énergies de correction » la plus grande partie des souvenirs traumatiques et insignifiants de la sphère humaine terrestre en 3D seront éliminés. Les êtres supérieurs qui ont été endommagés par « une exposition excessive » et leur implication dans la zone déchue seront aidés et améliorés.

***

Il est possible d’avoir une expérience directe du monde de matière dense sans pour autant connaître douleur, souffrance et illusions tel que le vit le niveau humain du Soi sous un pénible état de séparation et de dualité/conflit.

Il est possible d’avoir une expérience humaine en tant qu’être spirituel conscient et être dans un état de Haute Unité. Ceci vaut pour toute forme 3D terrestre, pas seulement pour les humains ou autres animaux, et généralement cela nécessite que l’expérience soit suffisamment courte pour maintenir une liaison consciente avec sa matrice originelle élevée.

Mais pour qu’un être spirituel puisse s’impliquer à long-terme à travers une forme humaine individualisée, il faudra un « humain d’une génération à venir », un tel qui ne soit pas soumis aux problèmes de la forme animale humaine.

L’influence de la dégradation biologique, la consommation de matière, la transformation et l’excrétion des déchets, le système de survie (combat-fuite), le comportement animal stimulé biochimiquement, etc.., est quelque chose d’énorme à assumer pour des êtres spirituels. Dans les circonstances actuelles de la Terre en 3D, ceci a été un facteur important de contrôle par l’Obscurité sur les êtres spirituels. (Bien entendu, des expériences animales limitées pourraient toujours être disponibles pour les êtres spirituels, mais de manière contrôlée avec une mise en place de systèmes de sécurité adéquats.)

On peut transcender ces peurs limitatives par une puissante intention et concentration spirituelle.

***

Peur de la mort physique

La peur de la mort physique est imbriquée avec les peurs du Soi humain non-éveillé qui assimile (inconsciemment) l’ascension avec « annihilation » physique et par conséquent « mort ». De cette façon il se crée une dynamique inconsciente de pression/traction.

Le soi inférieur au niveau physique est le plus proche du véhicule physique à tous les égards et a généralement pour tâche d’aider le corps envers et contre tout. Le soi humain spirituellement endormi et identifié à son aspect humain n’a pratiquement aucune conscience qui aille au-delà des stimuli émotionnels, mentaux et physiques du corps et de ce qui l’entoure physiquement ou socialement. La « mort » est un mème de contrôle social qui recouvre la programmation de survie fondamentale du soi inférieur. Celui qui est endormi et captivé par la 3D imagine que la mort est à éviter.

Mais même des peurs importantes de la « mort » sont limitées quand le soi médian de base appelé ego s’applique à résoudre les dilemmes d’éthique, etc. Donc même à un niveau ordinaire il est possible d’outrepasser les impulsions du soi inférieur et avoir  son accord quand on est face à des choix extrêmes.

De la même manière, le soi spirituel ou soi supérieur peut obtenir la coopération du soi humain (médian) et de son soi inférieur. Comme j’en ai parlé précédemment, le fait d’avoir un « pôle d’attraction élevé » et de s’occuper de ce que nous avons à achever peut libérer plus d’énergie pour des expansions de conscience.

***

Peur du passage de la 3D aux niveaux supérieurs

Il y a d’autres peurs liées au processus d’abandon du corps. Cela concerne généralement des peurs liées à des interférences de croyances humaines non-résolues ou des peurs d’être mis sur la touche par les Forces obscures.

On peut s’employer à reconsidérer les influences qui proviennent de croyances humaines, mais être mis sur la touche par l’Obscurité peut sembler être une toute autre affaire. Cependant, ce n’est pas le cas. Si on croit (et donc on se fait du souci à ce propos) de telles choses, cela augmente une attraction potentielle d’une interférence des Forces obscures.

C’est tout à fait compréhensible, bien que de telles peurs aient tendance à « attirer » ces problèmes, particulièrement tant que l’on est encore incarné. Dans la plupart des cas, il y a diverses forces élevées de notre être de niveau supérieur et d’autres êtres de niveau supérieur qui empêchent que de telles choses se produisent. Cependant, s’il y a de fortes croyances au niveau humain de peurs et de doutes et si l’on ne s’occupe pas sérieusement du processus d’achèvements conscients, etc., alors il est nécessaire d’examiner de très près ces croyances et de faire un diagnostic interne de son processus personnel d’achèvements. Une demande d’aide à ses niveaux supérieurs peut souvent accélérer ce processus.

Il y a actuellement un énorme supplément de forces de Lumière élevée pour aider le passage d’innombrables Soi des niveaux 3D aux niveaux supérieurs.

***

Peur d’être vraiment libre

La peur d’être « libre » est peut-être une peur bien plus grande que la plupart ne pourraient imaginer. Ce dernier point a trait à une différente sorte de peur.

Le fait d’avoir encore des affaires à régler, même les plus insignifiantes, forme la base pour de nouveaux attachements ; ainsi un niveau de peur peut surgir alors que l’on se rapproche de nos « achèvements », et donc on remet au lendemain ce qu’il faudrait faire immédiatement.

Une façon d’aborder cela c’est d’y faire face tout simplement avec détachement et considérer que l’on a peut-être plus besoin d’accorder plus d’attention à ces choses qu’à la poubelle ou la boite-cadeau. Ainsi on devient plus libre.

Bien entendu, si l’on se retrouve dans une situation soudaine ou catastrophique, l’attachement à ces petits « détails » de la vie humaine s’évanouissent d’un coup et peut-être ils n’exerceront plus jamais d’influence sur le processus d’ascension. Il en va autrement pour les fermes croyances car elles peuvent exercer une influence sur ce processus et influencer directement notre première halte aux niveaux supérieurs.

Les attachements sont aussi une affaire d’état vibrationnel et de point de vue. Quelque chose d’extrêmement léger peut venir perturber notre trajectoire. Exprimé différemment, quand on se déplace à une vitesse élevée (« état vibratoire ») comme par exemple quand on fait du parachute ascensionnel, il suffit d’un léger déséquilibre pour changer sa direction. Si on a une vitesse plus basse, comme lorsqu’on marche lentement, le même déséquilibre n’aura peut-être aucun effet.

Que ressent-on quand on est libre de la plupart des obligations matérielles humaines, des « listes de choses à faire », listes de souhaits et autres affaires non-terminées ?

Y a-t-il de « l’attraction » pour quelque chose qui reste encore à « faire » ?

Donc vous le voyez, il peut y avoir la peur d’être réellement libre quand soudain vous regardez autour de vous et il n’y a plus rien qui vous retienne de vous élever à un niveau d’être supérieur et d'abandonner un état inférieur qui ne vous est plus utile en tant qu’être spirituel.

Beaucoup jurent qu’ils désirent exister à un niveau vibratoire supérieur, pourtant ils répugnent à appliquer ce que, au cours des années, nous avons suggéré de faire pour s’occuper de ces points.

Il semble plus facile de remettre au lendemain, c’est un moyen d’éviter d’être libre de tout ce qui pourrait encore vous retenir ici.

De plus, ce n’est pas parce que vous être libre que vous devez forcément « quitter » cette sphère de vie immédiatement. Mais cela veut dire que vous êtes prêt quand vous saurez que c’est l’heure de partir. En attendant, on peut continuer dans un état de relative liberté et être ici par choix, peut-être pour affiner davantage son processus d’apprentissage spirituel, ou peut-être pour contempler une fois encore les couleurs automnales des arbres.

 

Le cercle vicieux : peur de la mort ; l’ascension c’est la mort (du corps 3D) ;

par conséquent peur de l’ascension.

 

 

 

 

See comments

REGLES LIEES AU DEPART HORS DE LA 3D? QUELLES REGLES?

REGLES LIEES AU DEPART HORS DE LA 3D? QUELLES REGLES?

Auteur: Alex Kochkin

Traduction française

Aout 2013

Le plus important est de savoir si nos processus sont suffisamment aboutis et si l’on est bien conscient de tout ce qui a trait à notre « embarquement » - et que cela soit un « pôle d’attraction élevé » qui nous guide et non une « répugnance » négative.

Si on me demandait quelles sont les « règles » (spirituelles) qui pourraient concerner un départ permanent de notre forme humaine, je pourrais répondre en demandant d’abord quelles sont les « règles » qui régissent notre venue ici-bas dans notre forme humaine en 3D ? Y aurait-il des clauses que vous n’ayez pas vues ?

Je sais pourquoi je suis venu ici. Et vous ?

Donc je vous donne ma courte réponse à la question des règles qui existeraient concernant le fait d’avoir un corps humain avec lequel on puisse jouer sur cette Terre. Voilà ce que je sais :

Il n’y a pas de lois ou règles cosmiques immuables qui gouvernent la présence humaine sur Terre d’un être spirituel. La notion de telles règles est similaire aux notions de « karma » et de « réincarnation » - deux concepts qui sont des contre-vérités, tels qu’ils sont généralement compris et acceptés. Le « grand pardon » des nouvelles énergies du Créateur remplace en réalité tout ce qui est de nature inférieure.

Cependant, quand cette création sera débarrassée de l’Ombre et remise à neuf, il y aura des règles et des lignes de conduite à suivre ainsi que des restrictions imposées aux êtres spirituels qui cherchent à s’individualiser, à entrer et occuper des aspects de champs inférieurs de la densité comme par exemple un réceptacle hôte humain.

La « règle » la plus importante et la plus fondamentale est celle de la grande Unité qui est imprégnée par des qualités autorégulatrices à tous les niveaux. Cet état de non-dualité originelle est quelque chose que je connais directement. La description la plus courte que je puisse en faire c’est « Vérité, Beauté et Amour ». « L’amour » auquel je fais référence est une vibration et réciprocité du plus haut niveau qui permet que ce qui est puisse exister de façon stable ou suffisamment cohérente. Cela fait partie du développement constant de la Création, du Créateur, des « êtres-créateurs en formation », partout dans le Tout.

Il n’y a pas de règles « universelles » ou « cosmiques », sauf peut-être une que j’ai soulignée à maintes reprises : tout est une question d’apprentissage spirituel de cet aspect d’un être plus vaste qui est le soi humain, « vous », de votre être plus vaste dans son ensemble (qu’avez-vous appris ici ?), et tout cela a pour but de contribuer au développement évolutionnaire plus large de la Création et du Créateur du Tout. Certains eurent des tâches spirituelles plus spécifiques à entreprendre au nom des royaumes supérieurs, généralement pour aider à faire descendre des énergies de niveau supérieur dans les densités inférieures pour le processus de transformation plus vaste.

L’autre catégorie de « règles » concerne les filtres en constant changement des « énergies de correction » qui s’étendent en-dessous et bien au-dessus du niveau 3D. Cela est devenu nécessaire du fait de la nature addictive de la densité en 3D – comme pour un « jeu vidéo virtuel ». La contamination et l’infection de tant d’êtres spirituels est si grave que les forces de la Lumières ont jugé nécessaire de mettre en place de nouvelles restrictions ou couches de protection aux niveaux supérieurs. Ainsi, le processus des « énergies de correction » continuent de s’affiner, post-3D.

Sinon les « règles » générales pour les êtres spirituels qui font l’expérience de « l’humain » furent établies et administrées par les Forces obscures.

De nos jours, sauf si l’on est 100% certain d’avoir reçu « une nouvelle mission » de la part de son niveau supérieur, il n’y a plus de « mission » à accomplir ; vous êtes libre de faire d’autres explorations ou alors de travailler activement à la préparation de votre départ de cette densité inférieure.

« Vous » êtes une projection d’un être spirituel plus vaste et plus complexe. Une portion de votre « être plus vaste » consentit ou exprima l’intérêt de prendre une forme humaine. Il y a souvent toutes sortes d’intentions et « listes de souhaits » liées au processus qui précède l’entrée dans la densité en 3D depuis un état d’être relativement sans forme. Dans chaque cas individuel le but et les intentions sont entièrement uniques. Le but et les intentions générales peuvent changer durant une vie humaine.

Pour la plupart des humains il n’y a rien de très remarquable qui se passe en-dehors des restrictions des systèmes de contrôle social, et comme c’est le cas pour la plupart des vies humaines, très peu se fait en terme d’apprentissage spirituel.

A de nombreux moments dans cette vie humaine on peut aboutir à une impasse ou un niveau d’achèvement qui donne l’impression de n’avoir plus grand-chose à atteindre. Autrefois cela pouvait produire une silencieuse descension de nouvelles énergies, ce qui pouvait inspirer à de nouvelles avenues d’exploration, etc..

Pour ceux qui se trouvent consciemment à un seuil de spiritualisation, il y a généralement beaucoup de choses qui peuvent stimuler leur processus de croissance spirituelle vers de nouveau niveaux. Il peut y avoir de nombreux niveaux d’accomplissement, et chaque fois la profondeur ou la portée de la compréhension est encore plus affinée.

Mais il arrive un point, particulièrement dans la période que nous traversons, où l’on est suffisamment abouti dans son processus personnel et spirituel et dès lors, tout en nous se focalise sur le processus conscient de descension/ascension. Il s’agit alors d’une intime dynamique entre le Soi humain (vous) et votre être plus vaste – et pour quelques rares individus, cela implique une coordination avec d’autres êtres de niveau supérieur.

Beaucoup de nos lecteurs sont très proches de ce point dans leur développement – ou sont parvenus à cet important seuil spirituel.

Il n’y a pas de « règlement » cosmique qui couvre ce niveau d’individualisation. Il n’y a aucun humain qui puisse vous certifier que vous soyez « prêt ».

Ce que l’on en vient à considérer comme des lignes de conduite ou « règles » sont en fait intégrées dans les circuits biologiques de lumière spirituelle qui soutiennent la projection et l’existence qui est le « vous » en train de faire l’expérience de densité 3D. Ceux-ci sont définis et encodés avant l’incarnation humaine et pour certains, ils sont modifiés plus-tard selon ce qui est approprié. Cela provient essentiellement de la matrice de votre niveau ou être supérieur. C’est donc de multiples façons quelque chose que vous-même avez façonné – et par conséquent que vous pouvez défaire.

Vous savez quand vous êtes abouti, vous savez quand êtes prêt à passer à un état de conscience plus large. Ce qui compte alors c’est la pureté et la concentration de votre intention.

En d’autres termes, il est possible, je dirais même essentiel d’écrire ses propres règles, d’émettre son propre billet de départ. La seule réserve est d’être en accord avec les états supérieurs de la Création, la non-dualité, etc. Êtes-vous prêt ?

S’il y avait quelque chose qu’on pourrait appeler un « passe-partout », ce serait le « pôle d’attraction élevé » - cette affection réciproque entre intelligences spirituelles, entre Création et créateur. Mais il n’y a aucune qualité humaine de cet « amour » qui puisse être exprimée, on peut tout juste y faire une faible allusion. Cependant, si je devais l’écrire aussi directement que possible, je dirais :

Il y a une qualité de ce qui a été appelé AMOUR .. de la création, l’amour de créer, de faire l’expérience, d’apprendre, de voir l’incroyable diversité de la Conscience du Créateur exprimée de multiples façons à travers de multiples états vibratoires. Mais plus encore, il y a cet éblouissement « aimant » et la « considération mutuelle aimante » de cette conscience lumineuse qui s’exprime de façons tout à fait surprenantes et diverses au sein de l’Immensité du Tout.

Et c’est Cela qui répond dans cette mutuelle étreinte de la Grande Unité et c’est ceci que le Créateur du Tout « aime » et qui lui tient si particulièrement à cœur.

C’est cette haute considération que le Créateur – et ses créations dans une « réciprocité mutuelle » - a pour Lui-même et Ses créations. C’est la dynamique de cette impulsion qui permet à ce qui est de continuer d’exister – et qui prête cohérence et relative stabilité à ce qui est manifeste et qui continue d'évoluer.

C’est un amour impersonnel sans comparaison au niveau humain et qui peut être retiré si nécessaire. Pour que la matière 3D puisse continuer à tourbillonner dans l’espace, cette puissante et pourtant subtile force de liaison sert en quelque sorte « d’étrange attracteur » qui peut susciter une réponse réciproque même de ce qui semble ne pas être « conscient » de soi.

C’est cela qui est ma perspective la plus large, peu importe les attracteurs élevés auxquels je m’identifie à un moment donné. C’est cet état qui transcende toutes les forces de l’ombre, qui transcende toutes les peines, les souffrances et les conflits qui sont vécus dans ce royaume sombre qui doit être totalement refait.

 

 

 

See comments

1 2 > >>
Top